Victime de la Issaba du football : Messaoud Mohamed interpelle les plus hautes autorités du pays    

0

Victime de la Issaba du football : Messaoud Mohamed interpelle les plus hautes autorités du pays    

Z.M

Meilleur buteur du championnat algérien durant cinq saisons consécutives, Mohamed Messaoud, ce joueur fin et élégant qui a évolué dans l’équipe de sa ville, la JSM Tiaret pour faire par la suite les beaux jours de l’ASO Chlef, puis le MC Oran et l’itihad Annaba, Messaoud Mohamed est une véritable illustration de la gabegie, le régionalisme et les magouilles qui font le monde du football algérien. C’est dire que la « Issaba » sport a existé et existe encore à différentes échelles dans un secteur ou la loi n’a pas de cité et la réalité, nous le confirme jusqu’au jour d’aujourd’hui. Des présidents véreux et incompétents, une ligue nationale de football ou les scandales se suivent et se ressemblent, des experts comptables complices des faux bilans financiers et pour donner plus de cynisme au football algérien, le régionalisme, ce sujet hypocritement tabou mais O combien présent au sein de toutes les instances du Foot en particulier et du sport en général et ce, jusqu’au ministère de la jeunesse et des sports, qui ne voit que dans l’entourage immédiat de la Capitale et de quelques milieux privilégiés.

Pour revenir au cas Mohamed Messaoud, il aura fait réagir plus d’un à travers l’écran avec des propos émouvants et sincères lors de son passage dans une émission sportive sur une des chaines de télévision.

« mes enfants rentrent à l’école et je n’ai même pas les moyens de leur acheter leurs fournitures scolaires et leurs cartables pour cette entrée scolaire » En effet, des propos émouvant mais très vite expliqué par Mohamed Messaoud, qui précisera avec la dignité que l’on reconnait au Tiarétiens, « Je ne demande pas l’aumône, mais je veux qu’on paye juste mon du » Un chèque d’une importante somme que l’Aso Chlef lui doit  et qui est bloqué a ce jour, pour des raisons illégales et injustifiées.

Comment laisser un joueur de football qui a brillé dans sa carrière et fait le bonheur de plusieurs clubs, face a des difficultés financières alors qu’il se trouve sans travail, après avoir été remercié d’une manière indigne par les dirigeants du club de Chlef qui ont oublié tout ce que leur a apporté et donné Mohamed Messaoud, des titres et reconnaissance nationale dans la scène footballistique.            

Durant Cinq saisons consécutives, il sera meilleur buteur du championnat de football de la ligue 1 et pourtant dira Messaoud, il n’a jamais été appelé en équipe nationale alors qu’être meilleur buteur autant de fois est un critère qui permet sans crainte d’être appelé en équipe nationale.

Il aura fallu attendre Djamel Belmadi, pour voir des joueurs des villes de l’intérieur du pays (Baki El Watan), d’être appelés en équipe nationale.

Dans son intervention sur le plateau de Témévsion, ce n’est plus seulement Medouar ou Zetchi ou encore le ministre de la jeunesse et des sport mais c’est toute la société et l’ensemble des membres du gouvernement ainsi que les assemblées nationales élues ainsi que le Président de la République, pour rectifier et réparer l’injustice faite à Mohamed Messaoud pour que tout ce beau monde lui règle ses entraves qui bloquent les chèques détenus illégalement et remettre légitimement son diplôme d’entraineur à Messaoud pour qu’il puisse travailler dans ce qu’il sait faire, le football.

Les plus hautes autorités du pays se doivent de se pencher sur le Cas Messaoud Mohamed, car à travers lui, ce sont toutes les zones d’ombre qui seront écoutés comme nous l’explique le président abdelmadjid Tebboune et son premier ministre abdelaziz Djerrad.                  

Partager sur :

Infos de l'auteur

Laisser un commentaire