L’Ordre des pharmaciens alerte contre l’utilisation de produits pharmaceutiques non agréés par le ministère

0

L’Ordre des pharmaciens de la région de Bechar alerte par la voix de son vice-président les citoyens contre l’utilisation de produits pharmaceutiques non agréés par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, relevant la dangerosité de certains d’entre eux pour la santé publique.

« Il est de notre devoir d’alerter les citoyens et surtout les malades quant à l’utilisation des médicaments introduits frauduleusement dans le pays (appelés médicaments de cabas) par certains individus », a indiqué Lyes Tayeb Bouzar.

Les médicaments qui ne relèvent pas du circuit officiel d’importation de produits pharmaceutique « représentent un danger réel qui menace la santé des citoyens », a-t-il souligné, citant l’exemple d’un estrogène naturel et hémi-synthétique destiné aux femmes, commercialisé illégalement, malgré les risques qu’ils pourraient causer aux malades.

« En qualité de membres du Conseil de l’ordre des pharmaciens de la région de Bechar, qui regroupe les pharmaciens des wilayas de Bechar, Adrar, Tindouf, El-Bayadh et Naâma, et garant de la moralité et l’éthique professionnelle de notre activité, nous devons mettre en garde tous les pharmaciens inscrits au tableau de notre Ordre, ainsi que les citoyens et les malades pour dénoncer les pratiques de commercialisation illégale de ce genre de produits pharmaceutique », a soutenu M.Bouzar.

L’ordre des pharmaciens du Sud-ouest, qui regroupe 500 pharmaciens dans cette région du pays et qui avait mis en garde, en mars dernier, la population contre la consommation abusive du médicament « Dexamethasone » (un anti-inflammatoire stéroïdien (AIS), compte prendre une part active avec le secteur de la santé pour la lutte contre la commercialisation de ces produits pharmaceutiques, qui portent atteinte aussi à l’économie du pays, a-t-il ajouté.

Partager sur :

Infos de l'auteur

Laisser un commentaire