Décès de l’ancien chef du gouvernement Belaid Abdesslam

0

Décès de l’ancien chef du gouvernement Belaid Abdesslam

 

L’ancien ministre et chef de gouvernement, Belaid abdesslam, est décédé ce samedi à l’hôpital militaire de Ain Naadja, à l’âge de 92 ans.

Bélaïd Abdesselam, né le 20 juillet 1928 à Aïn El Kebira, wilaya de Sétif. .

Avant le 1er novembre 1954, il milite au Parti du peuple Algérien (PPA) puis au Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (MTLD) avant de rejoindre le FLN en mai  1955.

Durant la Révolution, il prend la responsabilité du département d’anglais du Gouvernement provisoire de la république algérienne (GPRA). Après l’indépendance, il devient ministre de l’industrie et de l’Énergie sous la présidence de Houari Boumedienne de 1965 à 1977. De février  1979 à  juin 1980, il est membre du bureau politique du  FLN.

Après un retrait du monde politique durant une décennie, il se présente en  1991 comme candidat indépendant aux élections législatives.

Sous la présidence de Ali Kafi (Haut Comité d’Etat), il est nommé chef du gouvernement de juillet 1992 à août 1993, succédant à Sid Ahmed Ghozali, au lendemain de l’assassinat du président Mohamed Boudiaf en juin 1992, à Annaba. Il est enfin candidat à la candidature en tant qu’indépendant aux élections présidentielles de 1999 remportées par Abdelaziz Bouteflika.

L’ancien ministre et chef de gouvernement, Belaid abdesslam, est décédé ce samedi à l’hôpital militaire de Ain Naadja, à l’âge de 92 ans.

Bélaïd Abdesselam, né le 20 juillet 1928 à Aïn El Kebira, wilaya de Sétif. .

Avant le 1er novembre 1954, il milite au Parti du peuple Algérien (PPA) puis au Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (MTLD) avant de rejoindre le FLN en mai  1955.

Durant la Révolution, il prend la responsabilité du département d’anglais du Gouvernement provisoire de la république algérienne (GPRA). Après l’indépendance, il devient ministre de l’industrie et de l’Énergie sous la présidence de Houari Boumedienne de 1965 à 1977. De février  1979 à  juin 1980, il est membre du bureau politique du  FLN.

Après un retrait du monde politique durant une décennie, il se présente en  1991 comme candidat indépendant aux élections législatives.

Sous la présidence de Ali Kafi (Haut Comité d’Etat), il est nommé chef du gouvernement de juillet 1992 à août 1993, succédant à Sid Ahmed Ghozali, au lendemain de l’assassinat du président Mohamed Boudiaf en juin 1992, à Annaba. Il est enfin candidat à la candidature en tant qu’indépendant aux élections présidentielles de 1999 remportées par Abdelaziz Bouteflika.

Partager sur :

Infos de l'auteur

Laisser un commentaire