4ème vendredi des manifs, déferlante humaine à Oran

0

4ème vendredi des manifs, déferlante humaine à Oran

 De mémoire d’Oranais, on ne se rappelle pas avoir vu tout le peuple uni et partageant une véritable communion dans les rues de la ville d’Oran, les oranais sont sortis manifester leur refus à un système qui a permis la prise en main de toutes les décisions de l’avenir du pays et les destinées de tout un peuple, jusqu’à le rendre esclave d’une caste qui a fait main basse sur les richesses du pays, considérant que les algériens peuvent rester des éternels mineurs.

Le mépris, l’impunité, l’absence du président de la scène nationale, des lettres à polémique dont la première reprenait le fameux « par voie de conséquence » pour imiter le président, le prolongement du 4ème mandat après avoir postulé pour un 5ème, auront été les déclencheurs des marches populaires qui arrivent à leur 4ème vendredi.

Ce vendredi 15 mars, encore une fois ; des millions d’algériens sont sortis pacifiquement et d’une manière exemplaire, le peuple algérien était tout simplement dans une grande communion.    

Une affluence record à Oran, au quatrième vendredi de manifestations pacifiques, les Algériens ont été encore plus nombreux que les précédentes fois à répondre à l’appel à manifester contre le prolongement du 4e mandat du président Abdelaziz Boutelfika.

Au centre-ville, les rues sont saturées, on progresse lentement dans une ambiance de fête. Les déclarations Noureddine Bedoui et Ramtane Lamamra lors de la conférence de presse d’hier n’ont visiblement pas convaincu les Algériens. “Matzidch t9i9a ya Bouteflika”…

Le Boulevard Front de mer, a vite cédé face à une foule spectaculaire, comme sur l’avenue Larbi Ben M’Hidi ou face à la wilaya.

 Certains chantaient, banderoles brandies, d’autres se prenaient en selfie avec leurs smartphones devant le regard, tantôt amusé tantôt résigné, des rares éléments des forces de police moins présents.

Partager sur :

Infos de l'auteur

Laisser un commentaire